Démarrer un nouvel emploi

Période d’essai en Suisse: ce que vous devez savoir

Au cours d'une période d'essai, l'entreprise et la nouvelle recrue mettent en place une relation de travail et vérifient si celle-ci leur convient. Si cette étape ne constitue pas une obligation légale en Suisse, évaluer la compatibilité des deux parties permet de leur éviter des déconvenues par la suite. Dans cet article, découvrez comment fonctionne cette étape importante ainsi que nos conseils pour en tirer parti au mieux.

Qu'est-ce que la période d'essai en Suisse?

La période d'essai commence au début de l'embauche et permet aux deux parties d'évaluer si la relation de travail est satisfaisante. Par exemple, l'employeur peut évaluer si le nouvel embauché s'intègre bien à l'entreprise et possède les compétences nécessaires. Dans le même temps, le nouvel employé a la possibilité de juger s'il apprécie vraiment le poste et l'atmosphère de l'entreprise. Néanmoins, le contrat de travail prend effet à partir de la période d'essai.

Notons qu'en Suisse, il est tout à fait possible de renoncer à la mise en place d'une période d'essai.

Combien de temps la période d'essai dure-t-elle?

La loi prévoit une durée minimale d'un mois pour la période d'essai. Si vous êtes en contrat à durée indéterminée, le premier mois a valeur de période d'essai. Cependant, les deux parties peuvent décider d'étendre sa durée à 3 mois maximum. Il est également possible de prévoir une prolongation de la période initialement fixée, si nécessaire. Dans cette hypothèse, l'accord des autorités cantonales est nécessaire.

Il est à noter que la période d'essai débute le tout premier jour de travail de l'employé. Si l'employé est indisponible pour maladie, accident ou une quelconque autre raison, la durée de la période d'essai sera prolongée en fonction du nombre de jours d'absence.

Quels droits et devoirs pendant la période d'essai?

La période d'essai étant belle et bien considérée comme une relation de travail traditionnelle, elle prévoit des droits et des devoirs pour les deux parties. Tout d'abord, l'accord doit être reconnu par l'entreprise et respecté par le travailleur. Cela signifie que, pour être efficace, elle doit être exécutée pendant la durée minimale établie et garantie.

Le salarié est soumis aux mêmes conditions économiques et réglementaires que ses collègues qui ont déjà passé la période d'essai. Il a également droit à des congés, ainsi qu'à tous les autres traitements prévus pour les travailleurs.

Cependant, il n'est pas rare que les employeurs prévoient une rémunération moins élevée durant la période d'essai, généralement entre 5 % et 10 %. Ce, dans le but d'encourager les salariés à mettre les bouchées doubles pour retrouver une rémunération normale une fois la période d'essai arrivée à son terme. Attention, toutefois, pour être mise en place, une telle mesure doit être prévue dans le contrat de travail. Si ce n'est pas le cas, l'employeur ne pourra pas diminuer votre rémunération.

Est-il possible d'interrompre la période d'essai avant son terme?

L'entreprise et le salarié sont libres de résilier la période d'essai ou de confirmer le contrat de travail, en fonction de l'expérience qui a été la leur durant cette période. Pour rompre cette période d'essai, il n'est pas nécessaire d'attendre son expiration. La résiliation peut intervenir à tout moment.

Bien que cela n'entraîne aucune obligation de mise en demeure, ni de sanction, il reste obligatoire de respecter un préavis d'un délai de 7 jours avant de mettre un terme définitif à la relation de travail.

Période probatoire: quelques conseils pour débuter un emploi

Une prise de poste négligée entrave souvent votre avancement futur. Comme son nom l'indique, pendant la période d'essai, vous êtes à l'essai. Durant cette période, l'employeur s'interroge: l'embauche était-elle la bonne décision? Le nouvel employé répond-il aux attentes? La nouvelle personne recrutée intègre-t-elle bien dans l'équipe?

Les premiers mois de travail constituent ainsi un défi très particulier. Pour vous aider à bien réussir cette période, nous avons réuni pour vous de nombreux conseils éprouvés.

Assurez-vous d'être ponctuel

Le contrat est signé, vous avez de nouvelles responsabilités et vous devez faire bonne figure. Il est maintenant temps de se mettre au travail. Si la ponctualité est toujours importante, elle l'est encore plus pendant la période d'essai: vous devez être particulière attentif pour faire bonne impression.

Souvenez-vous des noms de vos collègues

Au cours de votre période d'essai, vous rencontrerez un grand nombre de nouveaux collègues. Bien qu'il soit agréable que vos nouveaux collègues se présentent à vous, il est souvent bien difficile de se souvenir de leur nom au début. C'est pourquoi vous devez prendre des notes dès le premier jour et créer un fichier personnel de collègues, idéalement avec le nom et la fonction de la personne. Cela vous permettra en outre de trouver plus facilement le bon interlocuteur.

Avec le temps, vous n'aurez plus besoin de vos notes. Mais au début, cela vous facilitera grandement la tâche. C'est encore plus vrai lorsque vous rejoignez une grande équipe et que vous ne vous contentez pas de faire la connaissance d'une poignée d'employés.

Soyez sociable

Pendant la période d'essai, il est particulièrement important de rapidement tisser des liens et de s'intégrer correctement à l'équipe. Pour y parvenir, essayez de participer à un maximum d'activités avec vos collègues. Les autres sortent pour manger? Rejoignez-les au lieu de rester seul pendant votre pause déjeuner. Adaptez-vous aux habitudes, aux routines et aux manières de votre nouveau lieu de travail pour montrer que vous em faites réellement partie.

Brillez par votre diligence et votre engagement

Prenez au sérieux les tâches qui vous sont assignées et exécutez-les consciencieusement. Plus le poste que allez intégrer est élevé, plus les exigences seront importantes. N'oubliez pas: vous faites l'objet d'une attention particulière pendant votre période d'essai. Il s'agit non seulement de savoir si vous avez votre place dans l'équipe, mais aussi d'évaluer vos compétences et vos résultats.

Bien entendu, vous aurez un certain temps pour vous installer et vous adapter. Mais vous devrez tout de même faire tout ce qui est en votre pouvoir pour accomplir consciencieusement les tâches qui vous sont confiées. La diligence joue un grand rôle à cet égard. Cela permet à l'entreprise d'économiser du temps et de l'argent.

Si des problèmes occasionnels surviennent, il est conseillé de faire un retour d'information à vos supérieurs en temps utile. En période d'inactivité, essayez de vous occuper, il peut s'agir d'un test. Montrez de l'intérêt et offrez votre aide là où vous le pouvez. Si vous prêtez assistance aux autres, vous marquerez des points importants. Vous serez alors considéré comme un collègue sur lequel on peut compter.

Faites les bonnes suggestions

Au début de la période d'essai, il peut être risqué d'apporter immédiatement de nombreuses suggestions d'amélioration. Faire preuve de tact est donc conseillé. Il peut également être judicieux de faire preuve de patience et de se familiariser avec les processus avant de les critiquer. Dans le cas contraire, vos collègues risqueraient de se sentir attaqués par le nouveau venu. Vos idées et suggestions peuvent par ailleurs être très bien accueillies. Si une solution est recherchée et que vous vous sentez inspiré, faites des suggestions afin de montrer que vous possédez un véritable esprit d'initiative.

Admettez vos erreurs

Personne n'est parfait. Pendant la période d'essai, vous ferez forcément de petites ou de grandes erreurs. Vous pouvez vous sentir gêné, mais le nier ne fera qu'empirer les choses. Ne pas réussir à admettre ses erreurs est contre-productif. Il est plus judicieux de signaler activement l'incident, de prendre ses responsabilités et, de préférence, de proposer une solution ou une compensation immédiatement.

Entretien de fin de période d'essai: comment s'y préparer?

Une fois la période d'essai arrivée à son terme, si les deux parties veulent continuer la relation de travail, il est possible que vous soyez convoqué à un entretien. Il s'agira d'un moment de discussion constructive lors duquel vous devrez montrer à votre employeur qu'il a pris la bonne décision, pour que votre nouvelle relation de travail commence du bon pied.

S'il a quelques critiques à vous faire, écoutez-les et proposez des pistes d'amélioration. Vous devez montrer que vous êtes prêt à vous remettre en question pour toujours aller de l'avant.

N'hésitez pas à revenir sur les aspects de vos missions qui vous ont tout particulièrement plu. Cela montrera que vous êtes entièrement motivés et pourrait donner des pistes sur l'évolution de votre poste pour l'avenir.

En lien avec ce sujet

Afficher plus