Le rôle de l’intelligence émotionnelle au travail

Mis à jour le 20 mars 2023

La force de persuasion et la capacité à maîtriser le stress sont des qualités qui relèvent de l'intelligence émotionnelle. L'intelligence émotionnelle est très utile dans la vie quotidienne et sur votre lieu de travail, notamment pour atteindre vos objectifs. Ce concept souvent confondu avec l'intelligence sociale a été mis en valeur dans les années 1990 grâce à l'ouvrage du psychologue américain Daniel Goleman. Dans cet article, nous analyserons en détails le concept d'intelligence émotionnelle, ses principales composantes et la démarche à suivre pour cultiver son intelligence émotionnelle.
Explorez les offres d'emploi sur Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Origine et description de l'intelligence émotionnelle

Relation entre le cerveau et l'intelligence émotionnelle

Les mystères de l'intelligence émotionnelle se situent dans notre cerveau. Selon le psychologue Daniel Goleman, l'intelligence émotionnelle se crée dans la dernière partie cérébrale qui parvient à maturité. Le cerveau crée, organise et modifie des réseaux de neurones en fonction des expériences vécues. Ce phénomène appelé plasticité neuronale a lieu tout au long de la vie, surtout pendant l'enfance et l'adolescence.

Le contrôle des émotions au cœur de l'intelligence émotionnelle

Dans la rue, en vacances et au travail, nous adoptons des comportements différents. Cette observation nous fait parfois perdre de vue notre essence, notre dénominateur commun : nous sommes des êtres humains. Et en tant qu'êtres humains, nous ressentons diverses émotions au cours d'une même journée. La recherche du pragmatisme dans les sociétés occidentales nous conduit à mettre trop souvent entre parenthèses nos émotions lorsque nous sommes sur notre lieu de travail. Pourtant, ces émotions sont en nous et perçues par les autres : nos collègues, nos supérieurs, nos clients, nos fournisseurs et autres collaborateurs. L'intelligence émotionnelle consiste à contrôler les émotions. Celles-ci ont un impact considérable sur les relations qui s'établissent entre deux personnes. Au travail, les échanges émotionnels peuvent constituer le détonateur qui permettra de convaincre un recruteur lors d'un entretien d'embauche, de signer un contrat important avec un client ou de demander une augmentation de salaire au sein de sa société. Pour cette raison, les entreprises accordent de plus en plus d'importance à l'intelligence émotionnelle dans leurs processus de recrutement et la gestion de leurs équipes.

Différence entre intelligence émotionnelle et intelligence sociale

L'intelligence émotionnelle est une approche individuelle. Elle se concentre sur la connaissance et la gestion de ses émotions et de celles des autres. L'intelligence sociale est davantage axée sur l'interaction avec les autres personnes.

Les cinq piliers de l'intelligence émotionnelle

Daniel Goleman distingue cinq éléments qui composent l'intelligence émotionnelle :
  • l'autoanalyse ;
  • la maîtrise de soi ;
  • la motivation ;
  • l'empathie ;
  • la sociabilité.

Autoanalyse

L'autoanalyse est le point de départ de l'intelligence émotionnelle. Ce point de départ consiste à identifier ses sentiments et ses émotions, à comprendre leurs causes, leurs mécanismes et leurs conséquences. Ce travail introspectif contribue à améliorer son estime de soi et sa confiance au moment de bâtir des relations, d'accomplir des tâches et de relever des défis.

Maîtrise de soi

Lorsque vous avez identifié vos émotions, vous devez apprendre à les canaliser. La maîtrise de soi évite l'envahissement d'émotions négatives comme la colère et le stress. Cette composante est cruciale pour conserver son calme et prendre des décisions de manière réfléchie et objective sur son lieu de travail. Une mauvaise maîtrise de soi est synonyme de perte de lucidité parfois lourde de conséquences.

Motivation

Quelle est l'utilité de l'identification et de la maîtrise de vos émotions ? Pour réaliser avec succès ce travail d'introspection qui requiert des efforts, vous devez leur trouver un sens. Vous devez prendre conscience des avantages de l'intelligence émotionnelle pour vous et votre entourage. Cette prise de conscience est le moteur qui vous poussera à poursuivre dans la direction choisie. Sur votre lieu de travail, une forte motivation vous aidera par exemple à vous remettre rapidement d'un échec et accélérera votre apprentissage. Vous pourrez aussi rédiger des mots de remerciement au travail afin de reconnaître les actions réalisées par votre équipe et entretenir sa motivation.

Empathie

L'intelligence émotionnelle se définit par la capacité à comprendre ses émotions et celles des autres. Pour comprendre les autres, il est nécessaire de se mettre à leur place, de deviner leurs pensées qui les poussent à agir de telle ou telle façon. L'empathie est une qualité humaine indispensable pour y parvenir. Elle permettra notamment de créer des liens avec des personnes souffrant d'anxiété sociale au travail, ou distinguer les signes d'épuisement professionnel ou de burnout. Les personnes empathiques ont une attitude bienveillante et un discours positif. Elles se distinguent par leur compassion, leur force de persuasion et leurs qualités de communication.

Sociabilité

La sociabilité désigne la capacité à construire des relations avec les autres de manière durable. Au travail, la sociabilité est une base solide pour :
  • vous intégrer dans une nouvelle entreprise ;
  • gagner la confiance de vos collègues et supérieurs ;
  • renforcer votre leadership ;
  • défendre vos droits ;
  • atteindre vos objectifs ;
  • satisfaire vos besoins.
La sociabilité requiert une autre qualité très importante dans le cadre du travail : l'adaptabilité.
Importer mon CV sur Indeed
Permettez aux employeurs de vous trouver lorsque vous créez un CV Indeed.

Comment améliorer votre intelligence émotionnelle au travail

En matière d'intelligence émotionnelle, le passage de la théorie à la pratique se réalise en plusieurs étapes. Ces étapes vous aideront à aborder votre vie quotidienne plus sereinement et à créer un environnement de travail optimal.

1. Identifiez vos émotions négatives

Prenez le temps d'identifier les émotions négatives qui constituent des obstacles à votre communication sur votre lieu de travail. Vous avez peut-être le sens de l'écoute, mais il est possible que certains gestes de communication non verbale au travail vous échappent. Apprenez à interpréter les poignées de main et les postures. Étudiez votre propre communication, verbale et non verbale, pour savoir quelles sont les améliorations à apporter.

2. Évaluez votre intelligence émotionnelle au travail

Vous pouvez débuter votre auto-évaluation en relisant vos emails et autres messages envoyés dans le cadre du travail. Vous remarquerez peut-être que vous avez à un certain moment manqué d'empathie, que vous avez répondu brusquement ou précipitamment. Mettez-vous à la place de votre interlocuteur et demandez-vous quels sentiments vous éprouveriez si vous receviez de tels messages. Pensez également aux situations vécues, ayez un esprit d'autocritique pour savoir si vos réactions ont été appropriées.

3. Demandez l'opinion de votre entourage

Pour une meilleure évaluation de votre intelligence émotionnelle, interrogez des personnes de confiance qui vous connaissent, des personnes appartenant à différents cercles (famille, travail, voisinage, club de sport, association). Elles vous diront si l'empathie et la bienveillance figurent parmi vos qualités. Sachez recevoir la critique constructive, nécessaire à tout changement positif.

4. Sollicitez l'aide d'autres personnes

Il convient de faire preuve d'humilité pour consolider les composantes de l'intelligence émotionnelle. N'hésitez pas à demander des conseils à votre supérieur ou à une personne que vous jugez émotionnellement intelligente. Ces personnes peuvent vous ouvrir des voies nouvelles auxquelles vous n'aviez pas songé pour améliorer vos qualités de communication et votre travail en équipe. Certaines formations professionnelles sont axées sur l'acquisition de compétences communicatives et l'intelligence émotionnelle.

5. Cultivez votre intelligence émotionnelle au travail

Faites en sorte de transformer ce concept abstrait en philosophie et en art de vivre. Réalisez régulièrement un travail d'introspection après une conversation ou un évènement. Appuyez-vous toujours sur les opinions et les critiques extérieures pour confirmer votre autoanalyse. L'établissement d'une liste d'actions à réaliser et de points à améliorer peut être un support utile pour cultiver votre intelligence émotionnelle.Chacun détient les propres clés de son intelligence émotionnelle. Il est souvent impossible de maîtriser les évènements qui surviennent. En revanche, contrôler les émotions qu'ils suscitent vous appartient. Du bien-être personnel à une meilleure productivité au travail en passant par la construction de relations humaines plus saines, les enjeux de l'intelligence émotionnelle sont multiples. Il suffit d'ailleurs de s'interroger un instant sur son utilité et l'influence de nos émotions négatives pour comprendre son importance. Et naturellement, l'art de maîtriser ses émotions est un allié précieux pendant un entretien d'embauche afin de décrocher un emploi.
Partager

Articles associés

15 compétences à inclure dans votre CV

Découvrir d'autres articles

  • Tout ce qu'il faut savoir sur le télétravail
  • Les avantages du travail en équipes
  • Tout savoir sur l'indemnité de départ
  • Tout savoir sur le salaire minimum en Suisse
  • Comment bien déléguer du travail en 9 étapes ?
  • Comment construire et développer sa marque employeur ?
  • Découvrez comment prendre confiance en soi au travail
  • Salaire d'un auxiliaire de la petite enfance en Suisse
  • Le guide complet de la communication non verbale sur le lieu de travail
  • Combien gagne un auxiliaire à domicile en Suisse ?
  • Combien gagne un moniteur de colonie ?
  • Combien gagne un soudeur en Suisse ?