Evolution professionnelle

La définition et les attentes envers un professionnel

Un professionnel est une personne qui fait d'une activité son métier. Le professionnel tire donc l'essentiel de ses revenus de son métier. C'est ce qui distingue un professionnel d'un amateur. Un amateur pratique une activité par plaisir. Ainsi on distingue par exemple, les boxeurs professionnels des boxeurs amateurs.

Le portail officiel suisse d'information et de l'orientation professionnelle, universitaire et de carrière indique au 31 mars 2020, que le pays compte 652 professions et fonctions. Les suisses gagnent donc leurs vies en exerçant un, voire plusieurs des 652 métiers répertoriés sur le territoire national.

Pour ceux qui veulent acquérir ou améliorer leurs compétences et qualités professionnelles, la Suisse dispose de 25 249 offres de formations professionnelles. Le pays compte également 26 222 places d'apprentissages professionnels disponibles. Découvrez les différents aspects de la carrière professionnelle d'un travailleur suisse.

Le parcours professionnel

Le parcours professionnel débute en fait par le choix de la formation professionnelle et s'achève par le départ à la retraite. En Suisse, le départ à la retraite s'effectue à 65 ans lorsque vous êtes un homme et 64 ans lorsque vous êtes une femme, tandis qu'il est possible, dans certains cantons de commencer à travailler dès l'âge de 15 ans.

La recherche d'un emploi

Le chercheur d'emploi peut se rendre dans l'Office Cantonal de l'Emploi de sa localité. Il y sera pris en charge par un conseiller emploi. Le conseiller emploi a pour rôle de lui apprendre les techniques de recherche d'emplois efficaces, pour qu'il puisse sortir du chômage.

Ces techniques de recherche d'emplois passent par un apprentissage à la rédaction des documents qui constituent le dossier de candidature. Ces documents sont: le curriculum vitae, la lettre de motivation, éventuellement la lettre de recommandation et la lettre de référence.

Le conseiller emploi explique aussi le comportement à adopter au cours d'un entretien d'embauche. Ainsi, le chômeur saura comment s'y préparer et comment s'habiller lorsqu'il rencontrera un recruteur pour la première fois. L'entraînement à un entretien d'embauche nécessite aussi d'apprendre à répondre aux questions qui reviennent généralement lors de cet exercice.

Le bilan de compétences

Que vous soyez à la recherche d'un emploi ou en réorientation professionnelle, vous devez dresser votre bilan de compétences. En réalité, vous devez établir une liste compétences professionnelles chaque fois que vous souhaitez postuler pour un emploi. Ainsi vous saurez si oui ou non vous êtes capable d'assumer le poste de travail que vous convoitez. Vous devez comparer vos compétences par rapport au profil du candidat recherché par l'entreprise qui a publié l'offre d'emploi.

Le bilan de compétences doit comporter aussi bien vos compétences techniques que vos compétences interpersonnelles. Les recruteurs accordent désormais une grande importance aux qualités humaines des candidats. En plus du savoir-faire, le candidat idéal doit également faire preuve de savoir-vivre.

Les jeunes professionnels peuvent puiser dans leurs expériences extra-académiques et extra-professionnelles, les compétences qu'ils ont acquises. D'ailleurs ces activités sont de véritables opportunités pour développer des qualités humaines. Ainsi, si vous avez participé à des opérations humanitaires, vous développez votre empathie, votre capacité de leadership et d'innovation, en trouvant des solutions aux problèmes, sans disposer de gros moyens techniques et financiers.

Les lettres de référence

En Suisse, il est bon pour un candidat à l'emploi de se faire recommander. Appuyer son dossier de candidature avec l'avis d'une tierce personne, qui par ailleurs a une compétence professionnelle établie, plaira au recruteur.

Indiquer les coordonnées des personnes de référence sur votre CV est suffisant, mais une lettre de recommandation a plus de poids. Si vous ne souhaitez pas que le recruteur enquête sur vous avant l'entretien d'embauche, vous pouvez le lui indiquer de manière subtile dans votre lettre de motivation, en l'informant que vous êtes prêt(e) à lui présenter vos références au cours de l'entretien d'embauche.

La formation professionnelle

La Suisse offre deux principaux canaux de formations professionnelles aux travailleurs, qui veulent approfondir leurs compétences professionnelles communication. Ainsi, si vous désirez vous améliorer, vous pouvez suivre une formation en continue dans un institut tel que Romandie Formation. Au terme de votre formation, vous recevrez un diplôme ou une attestation reconnue au niveau cantonal ou national.

Une autre voie consiste à passer par la validation des acquis par l'expérience, en abrégé VAE. Cette méthode implique l'analyse de votre parcours professionnel et individuel. Si le résultat de l'analyse est positif, vous obtiendrez un titre professionnel reconnu sur l'ensemble du territoire suisse. Cependant, vous devez justifier de cinq années d'expérience professionnelle. De plus, deux de ces cinq années au moins, doivent avoir été dédiées à la profession qui fait l'objet de la VAE.

Le code vestimentaire professionnel

Votre code vestimentaire professionnel est lié à l'activité que vous pratiquez. Ainsi, certaines professions demandent d'arborer un équipement de protection individuel, en abrégé EPI. C'est le cas des travailleurs sur les chantiers.

D'autres professions nécessitent de porter des tenues élégantes, souvent qualifiées de tenues de ville. Ainsi, un banquier se présente en costume-cravate à ses clients. Il doit toujours assurer l'honorabilité de sa profession et il représente l'image de la société pour laquelle il travaille.

Comment s'habiller pour un entretien d'embauche?

Lorsque vous vous rendez à un entretien d'embauche, il est judicieux, de porter une tenue de ville, quel que soit le métier pour lequel vous posez votre candidature.

Porter une tenue correcte est interprété par le recruteur comme un acte de respect. Vous passerez donc pour un professionnel sérieux.

Comment s'habiller pour se rendre au travail ?

Généralement, les entreprises établissent des codes vestimentaires pour leurs employés. En fonction du secteur d'activités, la loi peut obliger un employeur à fournir à ses employés des équipements de protections individuelles. Dans ce cas, le travailleur qui ne porte pas sa tenue de protection commet une faute professionnelle qui met ses collègues de travail et lui-même en danger. Il encourt alors des sanctions.

Hormis le cas où la tenue est imposée pour des contraintes sécuritaires, un employeur peut choisir un uniforme pour que ses employés soient facilement identifiables. Les clients peuvent donc par exemple, facilement détecter les vendeurs de magasin, s'ils ont besoin d'assistance.

Les qualités essentielles d'un professionnel en Suisse

Les attentes envers un professionnel peuvent varier d'un pays à l'autre. En Suisse, un professionnel doit faire preuve de certaines qualités pour satisfaire aux exigences des employeurs et des clients. En voici quelques-unes:

Compétences

Tout d'abord, les professionnels sont connus pour leurs connaissances et compétences spécialisées, étayées par leur qualification dans le domaine de leur emploi. Il est attendu et exigé d'eux qu'ils maintiennent ces connaissances et compétences à jour tout au long de leur carrière, en entreprenant régulièrement une formation professionnelle continue afin qu'ils puissent fournir un travail de la plus haute qualité.

Fiabilité et responsabilité

Un professionnel se prépare à l'avance aux rendez-vous, aux réunions, etc. afin de pouvoir faire face à toutes les scénarios possibles et ne pas être pris au dépourvu. Il respecte ses engagements dans les délais prévus, il est minutieux et il essaye de livrer le meilleur travail possible. La ponctualité est très importante en Suisse, tout comme la qualité des produits et des services. Si le service ou le produit livré ne correspond pas aux attentes ou si certaines erreurs sont apparues durant le processus de travail, un professionnel analyse alors ce qui ne s'est pas déroulé correctement et tente de rectifier le tir.

Honnêteté et intégrité

La responsabilité personnelle est étroitement liée à l'honnêteté et à l'intégrité, deux autres principes recherchés chez un professionnel. Les professionnels disent toujours la vérité et ne compromettent jamais leurs valeurs. Ils feront ce qu'il faut à tout moment et en toutes circonstances, même si cela signifie que d'autres personnes ne sont pas d'accord ou le désapprouvent. Il y a aussi des facteurs moraux et éthiques qui contribuent à cette attitude: un professionnel doit faire preuve d'une attitude propre.

Image professionnelle

Un professionnel doit soigner son apparence, en particulier lorsque son travail nécessite le contact avec la clientèle. Ce que vous portez (y compris la coiffure et les bijoux) doit apporter la confiance et montrer votre respect envers les clients, les collègues ou votre supérieur hiérarchique. Cela ne signifie pas nécessairement que vous devez vous conformer au costume-cravate, mais vous devez rester élégant(e).

L'apparence s'étend également aux courriels externes et à tous les documents que vous présentez aux clients, aux fournisseurs et aux autres parties. Des rapports peu soignés et mal rédigés impliquent que vous êtes négligé(e) ou désorganisé(e) et remettent donc en question la qualité de leur contenu. Cela remettra également en question votre professionnalisme.