Question d’entretien : parler de ses défauts

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

3 décembre 2021

« Citez-moi trois de vos défauts ? » ou « Quel est votre point faible selon vous ? » Voici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées lors d'un entretien d'embauche. Citer ses points faibles peut faire peur, mais dans les faits, il s'agit d'une excellente occasion d'évoquer ses objectifs de développement professionnel et d'exprimer son désir de s'améliorer continuellement.

Néanmoins, savoir comment réagir à cette question ne s'improvise pas. Dans cet article, nous vous expliquons ce que les recruteurs attendent de vous et comment répondre honnêtement à ce genre d'interrogation tout en vous présentant sous votre meilleur jour.

Pourquoi les recruteurs posent-ils cette question ?

Quand un recruteur vous interroge sur vos défauts, il poursuit généralement plusieurs objectifs. En premier lieu, il souhaite bien entendu s'assurer que vos compétences et votre caractère sont en adéquation avec les qualités requises pour le poste qu'il vous propose. Cependant, il veut également tester votre capacité à prendre du recul et à trouver des solutions pour vous améliorer. Vous ne devriez donc jamais citer un point faible sans donner en même temps un exemple précis de la façon dont vous procédez pour y remédier. Nous y reviendrons par la suite.

Être en mesure de reconnaître ses failles est un signe d'honnêteté et de maturité très apprécié dans le milieu professionnel. Prendre le temps de dresser une liste de ses points faibles et des solutions à y apporter peut ainsi vous donner une longueur d'avance lors d'un entretien. Cet exercice demande toutefois une véritable introspection et un esprit critique assez développé.

Bien choisir les défauts que vous citez

Personne n'est parfait, c'est vrai. Cela ne doit néanmoins pas vous empêcher de choisir de manière stratégique les défauts à partager lors d'un entretien. Ces quelques étapes vous aideront à sélectionner quels points faibles à mettre en avant :

Identifiez vos principaux défauts

Commencez par dresser une liste des points que vous pouvez améliorer. Ceux-ci peuvent concerner soit vos compétences, soit votre caractère. Limitez-vous cependant à ceux qui sont applicables au monde du travail. Pour vous aider, vous pouvez demander l'avis de vos proches ou de vos collègues pour autant qu'ils soient à l'aise avec le fait d'évoquer vos défauts. Pensez également à ce qui est difficile pour vous dans votre quotidien professionnel.

Éliminez les défauts rédhibitoires

Une fois cette liste établie, il vous faut éliminer les défauts qui vous empêcheraient d'assumer les responsabilités de base du poste qui vous intéresse. Peut-être que vous avez du mal à rendre vos projets dans les délais. C'est bien entendu un point sur lequel vous pouvez (et vous devez) vous améliorer. Cependant, en avouant ce genre de faiblesse au recruteur, vous prenez le risque qu'il vous écarte d'entrée. De même, si vous passez un entretien pour un poste d'opérateur téléphonique pour un service client, il est préférable de ne pas avouer que votre communication verbale laisse à désirer. Concentrez-vous sur les défauts qui ne vous disqualifient pas pour le poste et sur lesquels vous pouvez vous améliorer.

Gardez les défauts auxquels vous pouvez remédier

Finalement, vous devez montrer à votre interlocuteur lors de l'entretien d'embauche que vous avez entrepris des actions en vue de corriger vos défauts. C'est le point le plus important, prenez donc le temps d'y réfléchir et soyez concret(ète) dans votre proposition. Suivez des cours au besoin (on trouve une quantité de cours gratuits en ligne) et expliquez quelles stratégies vous pouvez mettre en place pour vous améliorer.

Il arrive de temps en temps qu'un recruteur vous demande de citer non pas un seul, mais trois défauts. Par conséquent, pensez à plusieurs points que vous pourriez améliorer pour ne pas être pris(e) au dépourvu.

Trois conseils pour bien préparer votre réponse

Demander à un candidat de parler d'un de ses défauts est un classique des entretiens d'embauche. En prenant le temps de préparer votre réponse, vous signalez à votre futur employeur votre intérêt pour le poste que vous convoitez et le sérieux que vous accordez à votre vie professionnelle.

  • Restez positif
    Même si le responsable du recrutement vous interroge sur votre plus grande faiblesse, répondez sur un ton optimiste. Vous pouvez aussi réfléchir aux situations dans lesquelles vos défauts vous ont tout de même été utiles. Par exemple, le fait que vous soyez bavard(e) vous a peut-être toujours permis de nouer des relations rapidement avec vos collègues.

  • Faites preuve d'honnêteté
    Une réponse sincère montre que vous accordez de l'importance à l'honnêteté. C'est un signe que vous saurez instaurer un climat de confiance sur votre lieu de travail et développer de solides relations professionnelles. Puisez donc dans votre vécu et abstenez-vous de débiter des phrases toutes faites visant à transformer vos défauts en qualité.

  • Donnez des détails précis
    Une réponse courte et vague sera probablement une réponse peu convaincante. Donnez des exemples concrets d'actions que vous avez entrepris pour vous améliorer et utilisez des expériences vécues pour décrire comment vous avez surmonté un obstacle. Vous illustrerez ainsi votre motivation et votre envie de progresser.

Quelques exemples concrets

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de réponses détaillées pour présenter au mieux vos défauts en entretien d'embauche. Il ne s'agit pas de les reprendre mot pour mot, mais elles pourront vous inspirer pour construire vos propres réponses.

Exemples de défauts liés aux compétences

C'est une bonne idée de choisir un défaut par rapport à une compétence, car des mesures concrètes pour la développer existent. Par exemple, vous pourrez suivre un cours ou vous améliorer en acceptant des tâches spécifiques sur votre lieu de travail. Attention toutefois à ne pas choisir un défaut rédhibitoire. Si vous passez un entretien pour un poste qui exige une connaissance approfondie d'un certain programme informatique, évitez de dire que vous n'avez jamais utilisé ce programme, par exemple.

  • « Je ne suis pas à l'aise quand je dois prendre la parole devant un groupe de personnes. Je sais ordonner mes pensées par écrit, mais face à un public, je perds mes moyens. C'est pourquoi, depuis quelques mois, je me suis inscrite à un cours de théâtre. Je suis encore loin d'être une oratrice hors pair, mais je progresse. Le mois dernier, je me suis même proposée pour défendre un projet qui me tenait à cœur devant mes supérieurs et tout s'est bien passé. »*

  • « Je connais les fonctions de base de Microsoft Excel, mais à mesure que j'évolue dans ma carrière, j'ai découvert que je n'utilisais qu'une toute petite partie de ses fonctionnalités. J'aimerais savoir créer des formules plus complexes, je me suis donc inscrit à un cours en ligne et j'ai déjà pu en voir les effets. Je me suis même porté volontaire pour tenir les comptes de mon association de quartier, ce que je fais à l'aide d'une feuille de calcul détaillée. »*

Exemple de défaut lié à un trait de caractère

Vous pouvez également parler d'un trait de caractère. Néanmoins, évitez de donner l'impression que vous êtes incapable de collaborer avec vos collègues ou d'accepter une critique constructive. Vous souhaitez renvoyer l'image d'un employé positif, productif et capable de travailler en équipe.

  • « J'ai du mal à fixer mes priorités. Je travaille généralement sur plusieurs projets en même temps et si on me confie une nouvelle tâche que je peux accomplir rapidement, je passe immédiatement de mon projet actuel au nouveau projet. Il faut donc que je veille à ne pas m'éparpiller, surtout aujourd'hui où nous sommes sans cesse interrompus par des e-mails. Depuis que j'ai identifié ce problème, je m'efforce de hiérarchiser les nouvelles missions par écrit et je réserve une plage horaire chaque jour pour travailler sur mes projets à long terme. J'ai gagné en efficacité et j'ai également pu voir que ça jouait sur mon niveau de stress. Je me sens déjà plus efficace. »*

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour répondre sereinement à la question « Quel est votre principal défaut ? » Ce n'est pas un exercice facile que d'évoquer vos points faibles lors d'un entretien d'embauche. Cependant, avec un peu de préparation et d'introspection, vous pourrez trouver une réponse qui satisfera votre recruteur. Vous lui montrerez ainsi que vous avez la capacité de reconnaître vos failles, de les corriger et de vous améliorer.