CV et lettres de motivation

3 étapes pour indiquer le niveau de langue sur votre CV

Vous parlez une ou plusieurs langues étrangères ? Bravo, ce sont des compétences importantes qui vont vous permettre d'attirer l’attention des recruteurs, il est donc essentiel de les présenter au mieux sur votre CV. Mais avant cela, comment connaître votre niveau ? Quels outils utiliser pour l’indiquer clairement ? Comment le mentionner sur votre CV ? Voici les étapes à suivre pour mettre en valeur les langues sur votre CV et ainsi maximiser vos chances de décrocher un entretien.

Connaître son niveau de langue pour bien l'indiquer sur son CV

Lorsque vous devez parler ou écrire dans une langue étrangère, êtes-vous plutôt confiant, incertain ou inquiet ? Avant de promouvoir vos compétences linguistiques sur votre CV, il est indispensable d’évaluer votre niveau. L'objectif est de bien vous connaître, ce qui vous permettra de mieux vous vendre et d’être transparent vis-à-vis des recruteurs.

Évaluez-vous

Posez-vous les questions suivantes : suis-je capable d’avoir une conversation professionnelle en anglais ? Suis-je à l'aise avec le vocabulaire lié à mon secteur ? Suis-je capable d'écrire un e-mail clair et sans fautes à un collaborateur ? Mettez-vous en situation ; vous aurez ainsi une idée plus précise de votre niveau. Si votre prononciation n’est pas parfaite, ce n'est pas grave : le plus important est d'être capable de vous faire comprendre.

Si vous avez seulement quelques notions ou souvenirs d'une langue, ne perdez pas de temps à la mentionner, cela risquerait d'éclipser vos véritables connaissances. Or ce qui intéresse les recruteurs, c'est de savoir si vous êtes capable de travailler dans une langue donnée.

Passez des certifications

L'obtention d'une certification n’est pas indispensable pour donner du poids à votre CV. Toutefois, c’est un atout non négligeable pour appuyer votre crédibilité.

Pour l’anglais, il existe plusieurs tests, payants et soumis à une durée de validité. Voici les plus reconnus :

  • Le TOEFL et le Cambridge English Certificate sont plutôt réservés aux étudiants : ils garantissent un niveau d'anglais académique.
  • Le TOEIC s’adresse aux professionnels : il vérifie vos capacités à vous exprimer en anglais dans un contexte professionnel.
  • L'IELTS est reconnu dans le milieu académique et le milieu professionnel.

Si le score obtenu n'est pas à la hauteur de vos attentes, pas de panique : vous pouvez vous entraîner davantage et le repasser autant de fois que nécessaire. À vous de faire votre choix selon vos objectifs et vos ressources.

Il n'y a pas que l'anglais !

La connaissance de l'anglais est aujourd'hui impératif dans de nombreux métiers. Mais ne négligez pas pour autant les autres langues : elles sont tout aussi valorisées. D'ailleurs, parler une langue moins répandue que l'anglais ou l'espagnol, par exemple, rend votre profil encore plus unique sur le marché, et donc plus recherché. N'oubliez pas que votre différence fait votre force.

Bien indiquer son niveau de langue

Maintenant que vous connaissez votre niveau, vous devez l'indiquer sur votre CV afin que ce soit clair et compréhensible pour les recruteurs. Vous devez être précis, et utiliser des outils standardisés pour parler de votre niveau de langue. N'oubliez pas que vous allez probablement être testé lors de l'entretien tant attendu, alors soyez honnête concernant vos capacités. Sachez être lucide sur votre niveau, sans vous surestimer ni vous sous-estimer.

Soyez précis

Il est important d’être précis lorsque vous indiquez votre niveau de langue, car le recruteur doit pouvoir se faire une idée de vos connaissances en un coup d'œil. La mention « lu, écrit, parlé » n'est plus suffisante car elle est trop vague : oubliez !

De même, les graphiques et pourcentages ne sont pas assez parlants. Si, pour des raisons esthétiques, vous souhaitez en mettre, n’oubliez pas de les légender avec l’un des outils cités ci-après.

Méfiez-vous également de la notion « bilingue » : seuls les natifs ou les personnes ayant longuement séjourné dans un pays de cette langue peuvent se qualifier ainsi.

Les échelles de niveau de langue

Pour indiquer vos compétences en langues étrangères, l'option la plus appréciée reste l'utilisation des échelles de niveau de langue. En Europe, on utilise l’échelle du CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues), composée de six niveaux :

  • A1 : niveau découverte
  • A2 : niveau intermédiaire
  • B1 : niveau seuil
  • B2 : niveau avancé
  • C1 : niveau autonome
  • C2 : niveau maîtrise

Source : Cadre européen de référence pour les langues

Exemple : Allemand – niveau B2

L'échelle américaine ILR (Interagency Language Roundtable) est plus largement compréhensible :

  • 0 : pas de compétence
  • 1 : compétence élémentaire
  • 2 : compétence professionnelle limitée
  • 3 : compétence professionnelle générale
  • 4 : compétence professionnelle avancée
  • 5 : compétence de locuteur bilingue ou langue maternelle

Source : Interagency Language Roundtable

Exemple : Russe – compétence professionnelle générale

Vous pouvez également utiliser les deux échelles pour plus de précision.

Exemple : Portugais – compétence professionnelle avancée (C1)

Mettre en valeur ses compétences linguistiques

Vous connaissez votre niveau de langue et vous savez comment l'indiquer, il est maintenant temps de faire briller ces compétences. Votre CV est votre première porte d'entrée vers l'entreprise, vous devez l'utiliser pour mettre en valeur vos connaissances et ainsi attirer l'attention de votre futur employeur. Pour cela, il existe différentes méthodes.

Mentionnez-les dans le titre

Si les langues font partie de votre profession à part entière, n'hésitez pas à mentionner votre bilinguisme voire votre trilinguisme dès le titre de votre CV. Cela montrera au recruteur que votre parcours s'est fait dans un environnement international et multilingue, et que vous y êtes à l'aise.

Exemples : Chef de projet trilingue, Journaliste bilingue

Consacrez-leur une catégorie dédiée

Les langues sont des compétences majeures qui méritent leur propre catégorie sur votre CV : veillez à ne pas les reléguer au second plan en les mettant dans une catégorie globale.

Traditionnellement, on présente les langues aux côtés des catégories « compétences », « informatique » et « intérêts ». Organisez ces catégories par ordre d'importance selon leur utilité pour l'offre à laquelle vous postulez. Faites la même chose pour les langues : indiquez la plus pertinente et/ou celle que vous parlez le mieux en premier.

Exemple :

LANGUES

Anglais – B2

Allemand – B1

Espagnol – A2

Présentez vos certifications et leurs scores

Que vous ayez passé le TOEFL, le TOEIC ou tout autre test de langue, c’est un atout unique qui témoigne de votre sincérité dans la recherche d'emploi. Grâce à ces tests largement reconnus dans le milieu professionnel, le recruteur aura une idée rapide et claire de votre niveau en un coup d'œil. Cependant, veillez à la date de validité : un test expiré perd en crédibilité.

Les scores aux tests correspondent aux niveaux de langues du CECRL, vous pouvez indiquer les deux.

Exemple : Anglais – B2 (TOEIC : 800/990, obtenu en 2020)

Mettez en avant vos expériences à l'étranger

Un emploi, un stage ou encore une expérience de bénévolat à l'étranger vous permet de vous démarquer des autres candidats et de prouver votre singularité. Mettez en avant ces moments de votre parcours ! Vous pouvez les évoquer soit dans la partie « expérience » de votre CV, soit directement dans la catégorie « langues ».

Exemple : Anglais – C1 (stage de 6 mois à Los Angeles, janvier-juin 2019)

Montrez ce que vous savez faire

Oui, vous parlez anglais. Mais encore ? Vous pouvez énoncer une courte liste d’actions que vous êtes capables d’accomplir en anglais à la suite de votre niveau. Ainsi, la personne qui lira votre CV aura une idée de ce que vous pouvez apporter à son entreprise, ce qui lui permettra de se projeter avec vous comme salarié.

Exemple : Anglais – B2 (animer des réunions, traduire des rapports techniques, etc.)

Adaptez votre CV au poste convoité

Si les langues ont une importance moindre pour le poste convoité, il n'est pas nécessaire de les mettre au premier plan, ni d'avoir recours à des échelles de niveau de langue. Vous pouvez dans ce cas vous contenter des notions « avancé », « intermédiaire » et « débutant ».

Exemple : Anglais – niveau avancé

Il en va de même si vous ne parlez pas de langue étrangère, ou que votre niveau est basique. Vous n'êtes pas obligé de les mentionner, profitez-en plutôt pour mettre en avant vos autres atouts : diplômes réputés, expériences en entreprise, activités annexes (bénévolat, etc.), compétences en informatique.

Pour aller plus loin

Pour terminer, voici quelques conseils supplémentaires qui vous aideront à mettre toutes les chances de votre côté.

Postulez dans la langue du poste

Si le poste qui vous intéresse sera exercé en grande partie en anglais, pourquoi ne pas directement postuler en anglais ? Envoyer CV et lettre de motivation dans une autre langue est une belle preuve de volonté : votre futur employeur verra que les langues sont plus qu’une compétence et font partie de vous.

Brillez en entretien

Vous avez réussi à décrocher un entretien : félicitations ! C’est le moment idéal pour témoigner de votre motivation et montrer ce dont vous êtes capable. Préparez-vous à être testé sur vos capacités à vous exprimer en langue étrangère, car votre employeur voudra sans doute vous voir à l'œuvre. Pour cela, vous pouvez potasser les thèmes liés à votre milieu, qui risquent donc d'être abordés, et vous entraîner avant le jour tant attendu.

Détendez-vous, cela va bien se passer.

Bonne chance !

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Réponse négative à une candidature : les raisons possibles

Recevoir une réponse négative à une candidature est toujours déstabilisant. Comprendre les raisons possibles permet de les éviter. Nous vous disons comment.

Le mail de candidature : qu'est-ce que c'est et comment l'écrire ?

Aujourd’hui, la majorité des candidatures sont soumises par voie électronique : tout ce qu’il faut savoir pour rédiger un mail de candidature efficace.